J'ai vibré de mes propres sons !

Mis à jour : août 22

Dimanche 16 février 2020, j’ai participé à mon premier atelier « Hatha yoga sonore » avec Aurélie Labé aux Sources à Giez. Pour moi, ça a été une nouvelle approche du yoga. Je partage avec vous ici mon expérience.




Au son des bols, carillons ?... Finalement non !

Au premier abord, je m’attendais à une séance accompagnée par des carillons, bols chantants ou autres instruments.

Finalement, j’ai pu découvrir que cette séance « Corps et vibrations » se basait plutôt sur les sons « de l’intérieur »...

Autrement dit, nous avons été guidés pour utiliser notre voix, créer nos propres sons et les intégrer dans la pratique du Hatha Yoga.


Pas besoin de "sonner" juste

En Hatha yoga sonore, nul besoin de chanter, « sonner », ou souffler juste, ni de connaître et réciter des mantras sur le bout des doigts (ou de la langue ;D). L’idée est ici de vibrer ; de joindre le son à la respiration et aux postures, puis d’observer ce qu’il créé.

Avant d’en faire l’expérience, nous avons effectué des mouvements et postures de libération et purification. L’important était de vider ce dont nous n’avions pas ou plus besoin (tensions physiques, pensées, énergies ou émotions), pour créer de l’espace et permettre aux sons de prendre place dans le corps.


Des effets sur plusieurs plans

J’ai pu découvrir que les sons et les vibrations peuvent avoir des effets sur le plan physique, mental et émotionnel.

Ils peuvent permettre de masser certains organes mais aussi de travailler l’ouverture, l’étirement, l’ancrage, de stimuler l’énergie et certains chakras.


Des voyelles et des intentions

Pour exemple, nous avons placé le son « A » sur des postures d’ouverture, pour ouvrir notamment la zone du cœur. Le son « I » nous a permis d’étirer le corps et de le maintenir plus facilement dans certaines postures d’équilibre.

L’intérêt selon moi est de vivre et donner une intention différente aux postures.

Aurélie avait choisi des postures accessibles pour nous permettre de nous concentrer davantage sur le son et les vibrations plutôt que sur la réalisation des postures.


Bénéfices constatés au fil de la séance

Aussi, au fil de la séance, j’ai pu observer que mon mental était plus calme. Je me sentais plus disponible et plus réceptive qu’à mon arrivée, plus sereine et épanouie.

Nous avons fini la séance avec l’explication et le chant d’un mantra tibétain. Par des mouvements fluides et l’union de nos voix, nous avons clôturé cette séance en douceur.


Une expérience positive et enrichissante

Si ces quelques lignes attisent votre curiosité ou votre envie de découvrir vous aussi cette pratique, je vous invite à tenter l’expérience.

Pour ma part, vous l’aurez compris, cette première séance de yoga du son a été positive... Qu’il est bon d’apprendre et de faire l’expérience de Soi !

L’avantage du son - tel qu’on l’entend ici - est que nous n’avons besoin de peu de choses, si ce n’est de nous-même...

Merci Aurélie pour ce beau moment de découverte.